Résidence pour aînés de la rue

 

La population vieillit, celle de l’itinérance aussi.

 

Une grande partie des actions de la Maison du Père sont donc, à présent, vouées au mieux-être de la population itinérante vieillissante, démunie physiquement, mentalement, socialement et financièrement.

En effet, depuis 34 ans, la Maison du Père veille sur le bien-être d’aînés qui ont connu l’itinérance, grâce à sa Résidence qui héberge présentement  86 hommes semi-autonomes, de façon permanente.

La Résidence J.A. DeSève est accréditée par le Ministère de la santé et des services sociaux, ce qui témoigne du professionnalisme de notre équipe. Elle accueille des hommes qui ne peuvent avoir recours aux autres maisons pour personnes âgées en raison de leur faible revenu et de la complexité de leurs problématiques.

Nous notons, depuis quelques années, que de plus en plus d’aînés se retrouvent à la rue, pour une première fois, à un âge avancé.  L’absence de proches aidants, le faible revenu de retraite et le manque de logement abordable expliquent en grande partie cette nouvelle réalité.

L’âge moyen des résidents est de 64 ans, ce qui est relativement jeune pour ce type d’hébergement.  Les conditions de vie de la rue ont fait vieillir ces hommes prématurément.  71,2% ont reçu un diagnostic de maladie mentale (dépression, schizophrénie, trouble bipolaire, etc.).  93% présentent des problèmes de santé chronique qu’on observe généralement chez des personnes beaucoup plus âgées (insuffisance rénale, cardiaque, diabète, etc.).

 

Parmi les services offerts aux résidents : le suivi psychosocial individuel, la gestion de la médication, les accompagnements médicaux, le soutien financier et administratif ainsi que de nombreuses activités sociales et communautaires.

La Maison du Père sera, pour la majorité d’entre eux, leur dernière demeure. C’est pourquoi, en 2017, la Maison du Père a complété son offre de service par l’ajout de lits de soins palliatifs, afin que les résidents puissent être maintenus le plus longtemps possible dans leur milieu de vie naturel, auprès des gens qu’ils aiment, soit leurs pairs, les employés et les bénévoles de la Maison du Père.  Pour ce faire, la Maison du Père a conclu  un accord de partenariat avec la Société des soins palliatifs à domicile du Grand Montréal. 

Nous voyons également aux arrangements funéraires, d’une grande partie de ses usagers, afin de respecter leur droit  à la dignité.

Nous sommes fiers  des retombées positives de nos actions auprès des personnes âgées que nous  accompagnons et à qui nous assurons une stabilité résidentielle.

Toutefois, nous ne réussissons pas à répondre à la demande.

C’est pourquoi deux importants projets reliés à cette clientèle sont en voie de réalisation.

Pour que la rue ait une issue…